top

AU GOUT DUJOUR
12 Rue Beaugrenelle
75015 PARIS
Tél. : 0145716836

www.au-gout-dujour.com

Dîner du jeudi 17 mars 11

Une fois de plus Jean Jacques Jammet ne s’est pas trompé, le choix de ce bistrot s’est avéré excellent. Philippe, le maître de salle, nous avait judicieusement réservé la petite salle privative bien mieux adaptée à nos animations de repas. Côté rue, la salle est claire et spacieuse avec tout à fait le style bistrot. Celle de l’arrière est plus cossue avec un décor plus intimiste.

AGOE L'ardoise habituelle AGOE Discussions pré-dîner AGOE Echanges autour du champagne


Le Chef Denis Dujour qui a fait une partie de ses classes avec Chibois à la Bastide Saint Antoine et Jean Jacques Jammet nous ont concoctés un menu complet et très attrayant :

"Terrine de jarret de veau et foie gras, toast et mesclun"
"Bar a l'origan, fondue d'épinard et beignets d'ails"
"Paleron braisé aux aromates et crème de céleri"
"Crêpe chocolatée façon Suzette"


Nous avons été accueillis par un champagne Alfred Gratien à la mousse intense et persistante. Ce qui pour certain a été une petite gêne : un dosage un peu trop présent, s’est avéré un avantage dans l’accord avec les gougères au cumin servies en amuse-gueule. Le dosage a permis au vin de se juxtaposer au cumin.

AGOE Michèle et Grégoire AGOE Gisèle entre Bernard et Alain AGOE Grandes discussions autour du champagne


Avec l’entrée, compte tenu de sa composition, il fallait prendre un risque. C’est ce que nous avons fait avec le fameux Rosé d’un Jour de Mark Angeli. A l’origine c’était un cabernet d’Anjou mais après quelques péripéties inhérentes à la personnalité de ses vins, Mark Angeli a décidé de le vendre en vin de table. Mais quel vin de table ! C’est un rosé moelleux avec un superbe équilibre et des arômes suaves de fruits rouges. Ce fut un accord riche, puissant sur le jarret, onctueux sur le foie gras.
Avec le poisson, nous avons choisi un Saint Aubin blanc 09 1er cru En Remilly de Marc Colin. Marc Colin est un ami de longue date, nous avions organisé en sa présence un grand dîner à la belle époque de l’Hostellerie de Levernois. Il était venu avec des magnums de Montrachet 85 ! Son Saint Aubin est de la même facture, un beau vin avec une belle acidité et une texture fine quant aux arômes, ils évoluent du floral au pain grillé. L’accord avec le bar superbement cuit fut réussi bien que l’origan soit assez présent en bouche. La fondue d’épinard et les beignets d’ail ont un peu accentué l’acidité du vin.

AGOE Geneviève et Gérard discutent, Jean Jacques se délecte AGOE Appréciations du paleron AGOE Claude entouré de Brigitte et Corinne


Avec la viande, un paleron cuit pendant au moins 6 heures, Philippe nous a choisi un Moulin à Vent 07 du Domaine des Vignes de Tremblay de Janin et Fils. Un vin vinifié à la bourguignonne, un peu austère par rapport à ceux que nous rencontrons d’habitude. Ce n’est pas un cru du Beaujolais « banalisé » ni banane, ni banal ! Il est chaleureux et ses fruits gamay s’expriment parfaitement en bouche. Ce fut un accord chaleureux avec le paleron qui était exceptionnellement fondant, un « paleron fourchette » en somme, le couteau étant inutile.
Au dessert Denis Dujour est venu nous parler de sa cuisine et répondre aux multiples questions avec beaucoup de simplicité. Un échange très instructif pour terminer un dîner parfaitement réussi.

AGOE Jean Jacques présente le Moulin à Vent AGOE La table AGOE Denis Dujour et Jean Jacques