top

Mercredi 25 novembre 2009 Restaurant SENDERENS- 9 Place de la Madeleine - 75008 PARIS

Deuxième soirée de notre parcours automnal avec les mêmes vins et le même menu à part le plat où le perdreau à remplacer le canard.
Pour cette seconde édition Monsieur Henri Duboscq était présent. Il a présidé notre dîner avec toute son exubérance, sa passion de la qualité.

Château Haut Marbuzet 03 et 88

Il a particulièrement apprécié la belle présence de son champagne Henri Duboscq Grand cru Blanc de blancs 05 sur le "Consommé de crustacés, crème de potiron, oeuf de caille".

Un tour de salle avant de passer à table
Geneviève présente la table à Henri Mon champagne te plait? Présentation de la soirée
Françoise Lobstein et Michel Margeot Geneviève et très convaincante L'AGOE offre un Meursault à Henri

Henri est un grand amateur de Bourgogne blanc, ses domaines préférés sont les mêmes que les nôtres. Entre autres les 2 grands crus que nous dégustons avec la "Raviole de crabe à la vanille" sur laquelle le Bâtard Montrachet 99 de Ramonet et le Criots Bârard Montrachet de Fontaine Gagnard 02 ont rivalisé.

Henri charmeur Henri convaincant Henri captivant

Henri nous résume avec beaucoup de tendresse l'histoire récente du Château Haut Marbuzet, la résurrection de ce vaste domaine des Mac Carthy, morcelé par les aléas de la vie que son père et lui ont reconstitué.

Merci Henri!
On savoure Une histoire drôle? On savoure et on déguste

Le colvert a laissé l'assiette au profit du "Perdreau rouge rôti, gâteau de chou confit 3 jeures au four". Une très belle composition, le gâteau de chou se mariant à merveille avec la chair du perdreau. Le Château Haut Marbuzet 03, omniprésent à survolé le plat, quant au Château Haut Marbuzet 88, il l'a accompagné avec beaucoup de distinction.

Fin du dîner Chez Senderens, autre grand homme du bon goût français