top

Mercredi 21 octobre 2009 Restaurant SENDERENS- 9 Place de la Madeleine - 75008 PARIS

Nous nous retrouvons pour la seconde fois au 1er étage de Senderens. La première fois le dîner se déroulait au Cercle Privé. Ce dernier transformé en bar "Le Passage", où pour une somme tout à fait raisonnable on peut se sustenter agréablement (Cf. Forum - Restaurants), Monsieur Alain Senderens nous a réservé la salle attenante entièrement reconsidérée avec vue sur la Place de la Madeleine.
Pour la circonstance Monsieur Alain Senderens assisté de son Chef Jérôme Banctel et de son Directeur de Salle Loïc Morvan nous a concocté un menu de saison en fonction des vins que nous apportions. Il est remarquable que dans un tel établissement cette formule soit acceptée sans droit de bouchon!
Les vins proposés comme partenaires

  • Champagne Grand Cru Blanc de blancs 05 de Henri Duboscq
  • Criots Bâtard Montrachet 02 du Domaine Fontaine Gagnard
  • Bâtard Montrachet 99 du Domaine Ramonet
  • Château Haut Marbuzet 03
  • Château Haut Marbuzet 88! Ces 2 vins étant offerts par Monsieur Henri Duboscq
Et le menu :
  • Amuse-bouche
  • Raviole de crabe à la vanille
  • Canard colvert, rougail de poireaux, mangues, pruneaux et sa cuisse en aumonière
  • Fine dacquoise au poivre de Séchouan, marmelade au citron confit, glace au gingembre
  • Café et petits fours

Le Chef dans ses cuisines
Les discussions commencent Le plan de table doit être respecté Certains sont pressés de s'attabler
La lecture du menu inspire Chacun ses occupations Une belle tablée
Martine et Alain DUBREUIL Gérard en pleines explications "Les Ravioles"
Joli clair obscur Les grands blancs

Qui se sont bien accordés aux amuse gueule et aux "Ravioles de crabes à la vanille". Le Champagne grâce à sa vivacité de Blanc de blancs a apporté beaucoup de fraîcheur à l'amuse gueule. Quant aux 2 vins blancs ils ont rivalisé selon leur caractère : rectitude pour le premier, amplitude pour le second. Ce qui fit un accord serré avec le premier et un accord plein de rondeur pour le second.
On peut faire le même rapprochement avec les 2 millésimes de Château Haut Marbuzet sur le "Canard colvert" : le 03 est dans l'exubérance et le 88 est dans la retenue. Ce qui donne un accord plein de confrontation avec le 03 et un accord d'égalité avec le 88.
Merci à toute la brigade et au plaisir de nous retrouver le 25 novembre pour un bis repetita légèrement différent