top

Mardi 20 mai 2008 Restaurant Caroubier 82 Bd Lefebvre 75015 Paris

Kémia accompagné d'un Riad Djamil rosé 06. Un rosé d'une robe soutenue aux arômes amyliques où la framboise légèrement acidulée domine sur un fond de violette. Un joli vin issu d'une saignée de syrah et certainement vinifié à basse température. Le côté bonbon anglais se mariait bien avec le kémia marocain
Mini pastilla au pigeon avec comme compagnon un Riad Djamil rouge issu de vieux carignan. Le nez quoique un peu fermé évoquait les fruits lointains. En bouche il se présentait avec une certaine rusticité que le pigeon s'empressa de peaufiner en prenant le vin sous son aile. D'aucuns ont essayé le rosé qui somme toute faisait un meilleur accord dans un registre de fraîcheur.
Tagine d'agneau aux pruneaux, abricots, amandes et 4 épices douces. Sur un tel plat il fallait un vin plus raffiné ce fut le cas avec un Château Roslane issu d'un assemblage de cabernet sauvignon, merlot et syrah. Le vin se présenta avec une petite tendance bordelaise au nez mais en bouche une légère "sucrosité" transporta nos imptessions vers des régions plus chaudes. L'aération lui apporta des notes cirées puis de poires bien mûres. Avec ses tanins légers le vin fut un prétendant parfait pour le tagine.
Sur les pâtisseries d'Afrique du Nord nous avons osé un Collioure blanc 04 du domaine Traginer. Un joli vin issu de grenache blanc et gris, cultivé en biologique. Son fond légèrement boisé, sa texture serrée lui ont permis de traverser la Méditerranée sans encombre.